Nous sommes bien sûr conscients de l’effet des rayons ultraviolets (UV) sur notre peau. Nous avons toutes et tous déjà eu un jour le nez rouge à la fin d’une belle journée d’été. Juste comme notre peau, le plastique est également impacté par l’exposition aux rayons UV du soleil.

L’intensité des rayons UV se mesure en kLy (kilo-Langley), une unité qui mesure l'énergie des rayons UV par an sur 1 cm². Le rayonnement UV varie et dépend fortement de l’emplacement géographique. Cette carte du monde montre l’intensité moyenne du rayonnement UV par région.

Non seulement les rayons UV font perdre au plastique sa couleur, mais ils ont également un impact négatif sur sa durée de vie. De la même façon que nous utilisons de la crème solaire pour nous protéger des effets du soleil (à court et à long terme), des stabilisateurs UV sont ajoutés aux produits synthétiques lors de leur production afin de ralentir le processus de vieillissement. Tous nos produits contenant des stabilisateurs UV possèdent une valeur kLy indicative, afin de vous donner une idée de leur durée de vie estimée.

Dans la plupart des pays d’Europe de l’Ouest, le rayonnement UV moyen s’étend de 80 à 100 kLy par an. Cela signifie que les filets ou les bâches d’une valeur de 400 kLy peuvent résister aux effets néfastes des rayons UV pendant minimum 4 à 5 ans. En théorie, passé ce délai, la résistance à la rupture devrait toujours atteindre au moins 50 % de sa valeur initiale. Cependant, en pratique, leur durée de vie peut être plus ou moins longue en fonction des variations de la quantité de soleil ainsi que d'autres phénomènes atmosphériques tels que la température, l'humidité, la réverbération de la neige, etc.